Qu’est-ce que la retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire s’applique dans le cadre du régime général. L’Agirc-Arcco qui la gère depuis 2019 l’inclut dans la retraite globale. Seules les personnes qui rempliront les conditions pourront jouir de cet avantage. Il faut aussi comprendre le mode de calcul pour connaitre la pension dont le retraité bénéficiera.

Définition

Comme son nom l’indique, c’est un complément à la retraite de base. Cette pension obligatoire est une deuxième tranche que le salarié reçoit après la fin de ses activités professionnelles. Elle s’applique pour tous les régimes en France. Elle fonctionne en système de points qu’il faudra convertir selon la valeur fixée pendant l’année.

Le mode de calcul

Au cours de ses activités professionnelles, le salarié accumule des points en payant des cotisations. Au moment de la retraite, tous les points sont revalorisés selon un coefficient fixé par l’Agirc-Arcco. Celui-ci vaut 1,271 4 € en 2021. Ainsi, pour calculer le montant annuel brut complémentaire cette année, il faut utiliser la formule : retraite complémentaire annuelle brute = nombre de points acquis x 1,271 4.

Le système de points

La cotisation de chaque salarié est fixée selon un taux. Le taux change suivant la rémunération de chacun. La première tranche concerne celle en dessous du Plafond de la sécurité sociale qui est de 3 428/mois. Le taux de cotisation est de 7,87 %. Au-dessus de ce plafond, le taux change à 21,59 %. 40 % de la cotisation est déduite du salaire de l’employé. Les 60 % restants sont à la charge de l’employeur. Seuls 6,2 % de la cotisation seront convertis en points pour la première tranche et 17 % pour la deuxième tranche.

Les conditions de liquidation de la retraite complémentaire

Tous les salariés âgés de 62 ans ayant leurs cotisations à jour pourront bénéficier de la retraite complémentaire suivant ses points acquis. Toutefois, il existe certaines variances. Un retraité de moins de 67 ans verra sa retraite complémentaire diminuée de 10 % pendant les 3 premières années. S’il lui reste moins de 3 ans avant d’atteindre l’âge seuil, ce délai durera jusqu’à ses 67 ans.

Une exception s’applique aux handicapés, aux travailleurs de l’amiante, aux personnes en incapacité d’au moins 50 %. C’est aussi les cas des parents qui ont dû arrêter le travail afin de s’occuper d’enfant handicapé, ou les mères ouvrières en charge de 3 enfants minimum.

Pour aller plus loin, consultez mon article “Comment augmenter ses revenus à la retraite”, ou les sujets suivants :

Bonne lecture !

Recevez 5 exemples d'optimisation fiscale
Pour réaliser +27k€ d'économie annuelle
Recevoir les exemples
8000 personnes reçoivent déjà mes conseils