Investir dans un immeuble de rapport : comment faire ?

Investir dans un immeuble de rapport peut être une excellente opportunité pour diversifier son patrimoine immobilier et générer des revenus locatifs attractifs.

Cependant, un tel investissement demande une réflexion approfondie et une préparation minutieuse pour assurer sa rentabilité.

Cet article vous guide à travers les différentes étapes de l'investissement dans un immeuble de rapport, en abordant des sujets tels que le rendement, les pièges à éviter, les critères de choix, le financement, la fiscalité et la vente.

Suivez nos conseils pour réussir votre investissement et tirer le meilleur parti de votre immeuble de rapport.

Qu’est-ce qu’un immeuble de rapport ?

Définition et caractéristiques

Un immeuble de rapport est un bâtiment composé de plusieurs logements ou locaux commerciaux, dont l'objectif principal est de générer des revenus locatifs pour l'investisseur.

Ce type d'investissement immobilier locatif est généralement considéré comme une source de revenus passifs et peut s'avérer très rentable si les logements sont bien gérés et occupés régulièrement.

Les caractéristiques d'un immeuble de rapport varient en fonction de sa taille, de sa localisation et de la nature des biens qu'il abrite (appartements, studios, locaux commerciaux, etc.). Les immeubles de rapport peuvent être neufs ou anciens et nécessiter des travaux de rénovation pour optimiser leur rentabilité.

Avantages et inconvénients

Investir dans un immeuble de rapport présente plusieurs avantages :

  • La diversification des locataires réduit le risque d'impayés et de vacance locative, assurant ainsi des revenus plus stables
  • Les immeubles de rapport permettent de bénéficier d'économies d'échelle en termes de gestion, d'entretien et de négociation des prêts immobiliers.


Cependant, il est important de prendre en compte les inconvénients potentiels :

  • L'investissement initial est souvent plus élevé que pour un bien immobilier unique
  • La gestion des relations avec plusieurs locataires peut être complexe et chronophage.

Malgré ces défis, un immeuble de rapport bien géré peut offrir un excellent rendement sur investissement et constituer un atout précieux dans un portefeuille immobilier.


Quel est le rendement d'un immeuble de rapport ?

Le rendement d'un immeuble de rapport se calcule en comparant les revenus locatifs annuels générés par l'ensemble des logements de l'immeuble aux coûts d'acquisition et d'entretien du bien.

Pour déterminer le rendement brut, il suffit de diviser les revenus locatifs annuels par le prix d'achat de l'immeuble, puis de multiplier le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage.

Prenons un exemple pour illustrer ce calcul :

Supposons que vous achetiez un immeuble de rapport pour 300 000 euros. Les loyers annuels générés par cet immeuble s'élèvent à 24 000 euros.

Rendement brut = (Revenus locatifs annuels / Prix d'achat) x 100

Rendement brut = (24 000 / 300 000) x 100

Rendement brut = 0,08 x 100 = 8%

Dans cet exemple, le rendement brut de l'immeuble de rapport est de 8%.

Le rendement net , quant à lui, prend en compte les charges et les frais de gestion (entretien, taxes, assurances, etc.) et donne une vision plus précise de la rentabilité réelle de l'investissement.

Le rendement d'un immeuble de rapport dépend de nombreux facteurs, tels que l'emplacement, l'état du bien, la demande locative et la qualité des locataires.
En règle générale, un rendement net situé entre 6 et 10 % est considéré comme satisfaisant pour ce type d'investissement.

Quels sont les pièges à éviter quand on investit un immeuble de rapport ?

Investir dans un immeuble de rapport peut présenter des défis et des pièges qu'il convient d'éviter pour garantir un investissement locatif réussi.

Négliger l'emplacement

Un bon emplacement est essentiel pour attirer des locataires de qualité et assurer un taux d'occupation élevé. Recherchez des zones avec une forte demande locative, un bon accès aux transports en commun, des commerces de proximité et des écoles.

Sous-estimer les coûts d'entretien et de rénovation

L'entretien d'un immeuble de rapport peut être coûteux. Prévoyez un budget suffisant pour les travaux de rénovation et l'entretien courant.

Faites réaliser des diagnostics techniques pour éviter les mauvaises surprises.

Ne pas vérifier la conformité aux normes

Les immeubles de rapport doivent respecter certaines normes en matière de sécurité, d'isolation et de performance énergétique.

Veillez à vous conformer aux réglementations en vigueur pour éviter les sanctions et les désagréments pour vos locataires.

Négliger la gestion locative

La gestion d'un immeuble de rapport demande du temps et de l'organisation.

Vous pouvez choisir de gérer vous-même les locations ou de faire appel à un gestionnaire immobilier professionnel pour vous assister dans cette tâche.

Ignorer les aspects fiscaux

La fiscalité liée aux revenus locatifs est complexe et varie selon les régimes fiscaux. Renseignez-vous sur les différentes options et optimisez votre fiscalité pour maximiser votre rendement net.

Dans quelles villes investir dans un immeuble de rapport ?

Le choix de la ville dans laquelle investir dans un immeuble de rapport est crucial pour maximiser la rentabilité de votre investissement. Plusieurs critères sont à prendre en compte lors de cette sélection :

  • La demande locative : privilégiez les zones où la demande en logements est forte, avec un bon taux d'occupation. Les villes universitaires, les grandes agglomérations ou les zones touristiques sont souvent des choix judicieux ;
  • La croissance démographique et économique : investissez dans des villes où la population et l'économie sont en croissance, ce qui augmente la demande en logements et la valeur des biens immobiliers ;
  • Les infrastructures et les commodités : les locataires apprécient les zones bien desservies par les transports en commun et les commerces de proximité. Les écoles, les hôpitaux et les espaces verts sont également des atouts ;
  • Le prix d'achat : les villes où les prix d'achat sont encore accessibles offrent un meilleur potentiel de rentabilité et de plus-value à long terme.


Il est difficile de citer des villes spécifiques, car les conditions du marché évoluent constamment.

Toutefois, il est recommandé de bien étudier le marché local et de comparer plusieurs villes avant de prendre une décision.

Comment trouver un financement pour son immeuble de rapport ?

Le financement d'un immeuble de rapport peut être obtenu de différentes manières, en fonction de vos besoins et de votre situation financière :

Le crédit immobilier classique

La plupart des investisseurs se tournent vers les banques pour obtenir un prêt immobilier. Il est essentiel de bien préparer votre dossier et de comparer les offres de plusieurs établissements pour obtenir les meilleures conditions de financement.

L'apport personnel

Un apport personnel solide peut faciliter l'obtention d'un crédit immobilier et réduire le montant des intérêts à payer. L'épargne, la revente d'un bien immobilier ou un héritage peuvent constituer cet apport.

Les prêts aidés

Certains dispositifs, tels que le Prêt à Taux Zéro (PTZ) ou le Prêt d'Accession Sociale (PAS), peuvent être accessibles sous certaines conditions.

Renseignez-vous auprès de votre banque ou des organismes spécialisés pour connaître les conditions d'éligibilité.

Les investisseurs privés

Faire appel à des investisseurs privés peut être une solution pour financer votre projet, en échange d'une participation dans les revenus locatifs ou la plus-value lors de la revente.

Pour optimiser vos chances d'obtenir un financement, préparez un dossier solide comprenant un plan d'affaires détaillé, une étude de marché et un historique de votre expérience en matière d'investissement immobilier.

Montrez aux prêteurs que vous avez une stratégie claire et réaliste pour générer des revenus avec votre immeuble de rapport.

Faut-il investir dans un immeuble neuf ou ancien ?

Le choix entre un immeuble neuf ou ancien dépend de vos objectifs, de votre budget et de votre appétence pour les travaux de rénovation. Voici les avantages et inconvénients de chacun :

Immeuble neuf

  • Avantages : normes de construction modernes, meilleures performances énergétiques, moins de travaux d'entretien à court terme, éligibilité à certains dispositifs fiscaux
  • Inconvénients : prix d'achat généralement plus élevé, potentiel de négociation limité, rentabilité immédiate parfois moindre.


Immeuble ancien

  • Avantages : prix d'achat souvent plus abordable, possibilité de négocier le prix, potentiel de valorisation après rénovation, charme de l'ancien
  • Inconvénients : travaux de rénovation souvent nécessaires, coûts d'entretien plus élevés, normes de construction moins performantes

Il est important d'évaluer soigneusement les coûts de rénovation et d'entretien d'un immeuble ancien pour déterminer si le potentiel de rentabilité compense les dépenses supplémentaires.

Faut-il investir dans un immeuble déjà loué ?

Investir dans un immeuble déjà loué présente des avantages et des inconvénients.

Voici quelques éléments à considérer :

Avantages

  • Revenus locatifs immédiats : en achetant un immeuble avec des locataires en place, vous bénéficiez de revenus locatifs dès la signature de l'acte de vente
  • Gain de temps : vous n'avez pas à chercher de nouveaux locataires, ce qui réduit les délais et les coûts de mise en location

Inconvénients

  • Locataires existants : les locataires en place peuvent ne pas correspondre à vos critères de sélection. Vous héritez également de leurs baux en cours et des conditions qui y sont associées
  • Potentiel de valorisation limité : il peut être plus difficile de réaliser des travaux de rénovation importants ou de renégocier les loyers avec des locataires déjà en place.


Notez qu’avant d'investir dans un immeuble déjà loué, il est essentiel de vérifier l'historique des locataires, les baux en cours et l'état général du bien pour éviter les mauvaises surprises.


Comment optimiser la fiscalité de son immeuble de rapport ?

Optimiser la fiscalité de son immeuble de rapport est essentiel pour maximiser la rentabilité de l'investissement locatif.

Choisir le bon régime fiscal

Les revenus locatifs peuvent être imposés sous différents régimes.

Location nue 

  • Régime micro foncier jusqu’à 15000€ de revenus fonciers bruts : abattement forfaitaire de 30%
  • Régime foncier réel au-delà de 15000€ : déduction des charges

Location meublée (LMNP) 

  • Micro BIC : abattement de 50%
  • Régime dit de bénéfice réel : déduction des frais et des charges

 

Évaluez les avantages et les inconvénients de chaque régime en fonction de votre situation personnelle.

Le démembrement de propriété

Le démembrement de propriété est une pratique juridique qui consiste à diviser la pleine propriété d'un bien immobilier en deux droits distincts : l'usufruit et la nue-propriété.

L'usufruitier a le droit de jouir du bien, d'en percevoir les revenus (loyers par exemple), tandis que le nu-propriétaire détient les droits sur la substance du bien sans pouvoir en jouir directement. Le démembrement de propriété a plusieurs intérêts :

  • Optimisation fiscale : réduction de la base imposable lors de la transmission d'un bien immobilier, que ce soit par donation ou succession
  • Protection du conjoint survivant : transmission de l'usufruit du bien immobilier au conjoint survivant, lui assurant ainsi un toit et/ou des revenus, sans pour autant priver les enfants de leur part de patrimoine (nue-propriété)
  • Investissement immobilier : permet d'investir dans l'immobilier à moindre coût en achetant la nue-propriété d'un bien, tout en laissant l'usufruit à un tiers (par exemple, un bailleur institutionnel).
    À la fin de la période de démembrement, le nu-propriétaire récupère la pleine propriété sans avoir à payer de droits ou taxes supplémentaires
  • Transmission anticipée du patrimoine : permet aux parents de transmettre progressivement leur patrimoine à leurs enfants en leur donnant la nue-propriété tout en conservant l'usufruit
  • Valorisation du patrimoine : en cas de reconstitution de la pleine propriété (par exemple, au décès de l'usufruitier), la valeur du bien immobilier pour le nu-propriétaire peut avoir augmenté, lui permettant ainsi de réaliser une plus-value.


Créer une SCI à l’IS

La SCI (Société Civile Immobilière) est une structure juridique couramment utilisée en France pour gérer et investir dans l'immobilier. La SCI est par défaut soumise à l'impôt sur le revenu (IR), mais il est possible d’opter pour l'impôt sur les sociétés (IS) qui réunit plusieurs avantages :

  • Taux d'imposition plus bas
  • Amortissement du bien immobilier
  • Réinvestissement des bénéfices
  • Déduction des charges financières
  • Transmission facilitée
  • Responsabilité limitée


Cependant, il est important de noter que la SCI à l'IS présente également des inconvénients, notamment en ce qui concerne la fiscalité des plus-values lors de la cession du bien immobilier.

Avant de choisir cette option, il est recommandé de consulter un conseiller en gestion du patrimoine pour évaluer les avantages et les inconvénients de la SCI à l'IS par rapport à la SCI à l'IR en fonction de votre situation personnelle et de votre projet immobilier.

Zoom sur la vente d'un immeuble de rapport

La vente d'un immeuble de rapport nécessite une préparation minutieuse pour obtenir le meilleur prix et faciliter la transaction :

  • Valoriser le bien : effectuez des travaux de rénovation et d'entretien pour rendre l'immeuble plus attractif aux yeux des acheteurs potentiels. Mettez en avant les atouts du bien, tels que la rentabilité, l'emplacement et la qualité des locataires
  • Estimer le prix de vente : faites appel à un expert immobilier ou à une agence pour estimer la valeur de votre immeuble. Prenez en compte les prix du marché, la rentabilité du bien et les éventuels travaux à prévoir
  • Préparer le dossier de vente : rassemblez tous les documents nécessaires à la transaction, tels que les diagnostics techniques, les baux en cours, les plans de l'immeuble et les charges de copropriété
  • Choisir le bon intermédiaire : faites appel à une agence immobilière ou à un notaire pour vous accompagner dans la vente et bénéficier de leur expertise et de leur réseau


En suivant ces conseils, vous augmenterez vos chances de vendre votre immeuble de rapport rapidement et à un prix satisfaisant.



En résumé : les clés pour réussir son investissement dans un immeuble de rapport

  • Investir dans un immeuble de rapport peut s'avérer être une stratégie rentable et pérenne si vous prenez le temps d'étudier les différentes facettes de cet investissement locatif
  • En choisissant judicieusement l'emplacement, en évaluant le potentiel de rendement, en veillant à éviter les pièges courants et en optimisant la fiscalité, vous maximiserez vos chances de réussite

N'oubliez pas de consulter des experts, tels que des agents immobiliers, des conseillers en gestion de patrimoine ou des comptables, pour bénéficier de leurs conseils avisés et adaptés à votre situation personnelle.

Noun Partners vous accompagne dans votre stratégie d’investissement immobilier. Ainsi, vous serez bien préparé pour faire fructifier votre investissement et bâtir un patrimoine solide.

 

Cet article vous a plu ?
Vous pouvez aller plus loin en réservant un appel pour vous aider à optimiser votre situation

Retrouvez-moi sur LinkedIn

4.9/5
consultation gratuite
Recevez 5 exemples d'optimisation fiscale
Pour réaliser +27k€ d'économie annuelle
Recevoir les exemples
8000 personnes reçoivent déjà mes conseils
Réservez un bilan patrimonial offert
Pour découvrir les meilleures opportunités.
Approche 100% personnalisée
PRENDRE RDV
En moyenne + de 400k de patrimoine additionnel pour mes clients