Qu’est-ce que le trimestre de retraite ?

Les trimestres figurent parmi les premières conditions de l’accès à une retraite assurée. Ils sont à accumuler au cours des années de travail et serviront de base pour le calcul de la pension. La pension reçue après le départ sera proportionnelle avec les trimestres accumulés. Ceci dit, il existe différents types de trimestres qu’il est facile de s’y perdre. Des exceptions peuvent modifier le mode de calcul. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Définition du trimestre de retraite

Le trimestre retraite est l’unité de cotisation d’un salarié. Il s’applique dans la majorité des régimes de retraite de base. L’atteinte d’un quota optimal est requise pour pouvoir bénéficier d’un taux plein après le départ à la retraite. La non-validation de tous les trimestres indispensables est sanctionnée d’une décote pendant les années de retraite.

Mais le calcul des trimestres retrait est plus complexe qu’il ne parait. En effet, il existe différents types de trimestres que les assurances prennent en compte afin de calculer la pension.

Les différents types de trimestres dans le régime de base

Le trimestre cotisé est un trimestre ou le salarié a bien été en activité professionnelle. Les cotisations déduites de ses rémunérations constitueront une cagnotte à prélever plus tard après son départ à la retraite. Ceci étant, un seuil doit être atteint afin de valider un trimestre. En général, ce seuil correspond à 15 fois le SMIC. Donc cette année 2021, un salarié doit accumuler 1 6150€ pour valider les 4 trimestres.

Le trimestre assimilé est un trimestre où le salarié n’était pas en activité professionnelle, mais valide quand même son trimestre. Il peut s’agir d’un chômage, d’un arrêt maladie, d’une expatriation, d’un stage professionnel, d’un congé parental, d’un service militaire, ou d’une compétition sportive professionnelle. Dans ces cas, l’État octroie des trimestres de manière exceptionnelle.

Le trimestre validé est celui que l’organisme de retraite utilisera pour calculer la pension. Suivant le régime de base, c’est la somme des trimestres cotisés et les trimestres assimilés. Toutefois, quelques distinctions pourront être apportées concernant les avantages dépendant des trimestres accumulés. En effet, même si un salarié a accumulé assez de trimestres validés pour bénéficier d’un taux plein, il doit atteindre un certain nombre de trimestres cotisés afin de jouir d’un départ anticipé. Dans tous les cas, le retraité doit atteindre les 62 ans avant de recevoir une pension à taux plein.

Pour aller plus loin, consultez mon article “Comment augmenter ses revenus à la retraite”, ou les sujets suivants :

Bonne lecture !

Protégez-vous de l'inflation en investissant dans l'immobilier sans contrainte de gestion
SImulation gratuite
Recevez 5 exemples d'optimisation fiscale
Pour réalisez +27k€ d'économie annuelle
Recevoir les exemples
8000 personnes reçoivent déjà mes conseils