Calculer son taux marginal d’imposition : mode d’emploi

Calculer son taux marginal d’imposition : mode d’emploi

Le taux marginal d’imposition tranche marginale d’imposition (TMI) est le taux d’imposition auquel sera fiscalisé tout revenu supplémentaire au barème fiscal de l'impôt sur le revenu. Il correspond au taux de la tranche d’imposition la plus élevée de chaque contribuable.

La tranche marginale d’imposition, plus connue sous le terme de TMI, est un taux qui permet d’identifier à quel moment ses revenus sont fiscalisés et d’identifier la tranche d’imposition à laquelle sont soumis ses revenus.

À ce titre, calculer son taux marginal d’imposition est indispensable, notamment si l’on s’attend à voir ses revenus augmenter ou à investir dans certains produits rentables sur le court terme : cela permet en effet de savoir si l’on est susceptible de basculer sur une tranche d’imposition plus élevée.

Pourtant, peu sont ceux qui savent calculer, avec précision, leur TMI, ce qui peut compliquer le calcul réel de son taux d’imposition. Pour cela, Noun Partners revient sur le calcul du TMI 2022.

Le taux marginal d’imposition : quelques éléments de définition

Le taux marginal d’imposition désigne un outil utilisé par l’administration fiscale pour identifier le taux auquel est imposée la dernière tranche du revenu d’un contribuable. En effet, en France, l’impôt sur le revenu est calculé en fonction de plusieurs tranches d’imposition. Le revenu d’un contribuable est alors calculé, de manière progressive, en fonction de ces tranches d’imposition.

Tranche d'imposition et calcul du TMI

En d’autres termes, le TMI permet d’identifier la tranche d’imposition la plus haute atteinte par le contribuable.

Le barème de l’impôt sur le revenu en France est composé de cinq tranches, et chacune d’entre elles est composée d’une limite haute et d’une limite basse :


- Entre 1 euro et 10 225 euros, le taux d’imposition est de 0 %
- Entre 10 225 euros et 26 070 euros, le taux d’imposition est de 11 %
- Entre 26 070 et 74 545 euros, le taux d’imposition est de 30 %
- Entre 74 545 euros et 160 336 euros, le taux d’imposition est de 41 %
- Au-delà de 160 336 euros, le taux d’imposition atteint les 45 %

Du fait même que le calcul de l’impôt en France est réalisé de manière progressive, un particulier déclarant 27 000 euros de revenus payera 0 % d’impôt sur ses revenus allant jusqu’à 10 225 euros, puis 11 % sur ses revenus de 10 225 à 26 070 euros et finalement 30 % sur ses revenus supérieurs à 26 070 euros.

À noter qu’il est important de faire la différence entre le taux marginal d’imposition et taux moyen d’imposition. Ce dernier taux désigne le poids de son impôt par rapport à ses revenus.

À quoi sert le taux marginal d’imposition ?

La tranche marginale d’imposition à laquelle sont soumis ses revenus est un élément qu’il faut indispensablement prendre en compte. En effet, c’est à ce taux que vos revenus complémentaires sont fiscalisés.

À ce titre, connaitre son taux marginal d’imposition permet de calculer très facilement à quel taux sera imposé un complément de revenus (comme une hausse de salaire par exemple).

Dans ce cas de figure, si un particulier est dans la troisième tranche d’imposition et que ses revenus vont augmenter de 10 000 euros (sans pour autant déborder sur la quatrième tranche d’imposition), il saura que ses impôts augmenteront de 3000 euros (30/100 x 10000).

À cela s’ajoute le fait que le calcul de son taux marginal d’imposition permet de faire de bons choix fiscaux en évaluant l’impact de certaines « niches fiscales » et autres déductions d’impôts.

En effet, certains frais permettent d’être déduite de son taux d’imposition réel : c’est le cas d’une pension versée à un de ses enfants, d’une pension alimentaire ou d’un versement sur un PER. Ces versements permettent alors de réduire son taux marginal d’imposition et de payer, éventuellement, moins d’impôts.

Calculer son taux marginal d’imposition : mode d’emploi

Le calcul de son taux marginal d’imposition repose sur deux facteurs principaux : son revenu, bien évidemment, ainsi que sur le quotient familial de son foyer fiscal.

Calculer son TMI lorsque l’on est célibataire sans enfants

Le calcul du TMI pour une personne célibataire sans enfants est simple : il suffit de reporter son revenu aux tranches d’imposition du barème de l’impôt sur le revenu en vigueur sur l’année fiscale en question.

En d’autres termes, un contribuable seul et sans enfants possédant un revenu imposable de l’ordre de 30 000 euros aura un TMI de 30 % (soit dans la troisième tranche d’imposition).

Calculer son TMI lorsque l’on est en couple ou célibataire avec enfant à charge

Si l’on est en couple, avec ou sans enfants, ou que l’on est célibataire ou divorcé avec des enfants à charge, il convient alors de calculer préalablement son quotient familial. Ce quotient familial varie en fonction de sa situation maritale et du nombre d’enfants que l’on a à charge.

Ainsi, un célibataire avec un enfant à charge possède un quotient familial de 1,5. Un second enfant rajoute une part de 0,5 et chaque enfant supplémentaire rajoute une part de 1 au quotient familial.

Ainsi, un célibataire avec deux enfants à charge possède un quotidien familial de 2, tandis qu’un célibataire avec trois enfants à charge possède un quotient familial de 3.

De la même manière, un couple, marié ou pacsé, possède un quotient familial de 2. Les deux premiers enfants permettent de bénéficier d’une part de quotient familial d’une valeur de 0,5 par enfant, et chaque enfant supplémentaire permet de bénéficier d’une part de quotient familial de la valeur de 1. Ainsi, un couple avec deux enfants possède un quotient familial de 3, tandis qu’un couple avec trois enfants possède un quotient familial de 4.

Une fois que l’on connait son quotient familial, il est alors possible de calculer son TMI. Pour cela, il suffit de diviser les revenus du foyer fiscal par le nombre de parts du quotient familial. Dans la pratique, un couple marié ayant trois enfants et percevant des revenus imposables de 150 000 euros devra diviser ce montant (150 000) par son quotient familial (4). Le taux marginal d’imposition du foyer fiscal est alors égal à 37 500 euros, et se situera donc dans la tranche 3 du barème de l’impôt sur le revenu.

À noter que son quotient familial est indiqué en bas de l’avis d’imposition, ce qui vous facilitera la tâche à l’heure de le calculer

Que faire en cas de changement de tranche ?

Plusieurs cas de figure peuvent vous faire changer de tranche d’impôt : hausse de salaire, nouveaux revenus, divorce, paiement d’une pension, etc. En soi, cela n’a aucune conséquence sur vos revenus et ne signifie, en aucun cas, que vous allez payer plus d’impôts (proportionnellement parlant) qu’avant.

En effet, comme nous l’expliquions ci-dessus, le barème de l’impôt, en France, est progressif. Cela signifie que, lorsque vous basculez dans un TMI supérieur, seuls les revenus compris dans cette nouvelle tranche seront soumis à ce nouveau taux. En d’autres termes, si vous passez d’un revenu imposable de 25 000 à 28 000 euros, seuls les revenus compris entre 26 070 et 28 000 euros seront imposés à hauteur de 30 %.

Il est cependant intéressant d’avoir à l’esprit que bien calculer ce TMI permet bien souvent de prendre des décisions en termes d’investissement. En effet, certains investissements ou placements permettent d’être déduit de son revenu imposable. C’est notamment le cas du PER (Plan épargne retraite). Par exemple, placer un certain montant de ses revenus sur un PER permet de réduire, artificiellement, ses revenus imposables, et donc de basculer sur un TMI inférieur. Cela permet de payer moins d’impôt, tout en investissant dans un plan d’épargne.

Noun Partners se tient à votre disposition pour évaluer les meilleures options pour diminuer l'impact de changement de tranche.

Pour aller plus loin, consultez mon mon article sur comment payer moins d'impôts en 2023 ou les articles suivants :

Cet article vous a plu ?
Vous pouvez aller plus loin en réservant un appel pour vous aider à optimiser votre situation

Retrouvez-moi sur LinkedIn

4.9/5
consultation gratuite
Recevez 5 exemples d'optimisation fiscale
Pour réaliser +27k€ d'économie annuelle
Recevoir les exemples
8000 personnes reçoivent déjà mes conseils
Réservez un bilan patrimonial offert
Pour découvrir la stratégie patrimoniale la plus adaptée.
Réserver
En moyenne + de 400k de patrimoine additionnel pour mes clients.