Créer une société holding personnelle : pourquoi ? Comment ? Exemple

Holding personnelle : Pourquoi ? Comment ? Exemple

Créer une société holding personnelle : pourquoi ? Comment ? Avantages et inconvénients

Devez-vous créer une holding personnelle ?

Question qui fait couler beaucoup d’encre… Pourtant, rares sont les articles pertinents à ce sujet.

Tâchons d’y remédier !

Noun Partners : au cours des 3 dernières années, j’ai accompagné plus de 120 entrepreneurs dans la mise en place de leur stratégie patrimoniale. En moyenne, mes clients ont gagné 400k€ grâce à mes services.

Est-ce pertinent pour vous de créer une Holding personnelle ?

C’est ce que nous allons voir ensemble !

Et si vous souhaitez en parler de vive voix : réservez votre consultation offerte.

Quel est l’intérêt de créer une Holding personnelle ?

Il y a 3 grands avantages à créer une Holding “personnelle” : 

  1. L’optimisation fiscale : toujours à but de réduire vos impôts la holding personnelle peut être une stratégie intéressante.
  2. Créer une “cash-box” : interposer une holding entre vous et votre activité afin de réinvestir les montants (via un schéma Holding SCI par exemple). 
  3. La sécurité juridique : la holding personnelle vous permet de séparer clairement votre activité professionnelle de votre responsabilité personnelle.


Hormis le 3ème point, vous noterez que ces avantages ne sont pas intimement liés au fait que votre Holding soit “personnelle” : ils sont également valables pour la majorité des structures qui impliquent une Holding.


À noter également : il est essentiel de ne pas tomber dans l’abus de droit. Autrement dit, il convient de justifier que la création de la holding n’est pas motivée par une volonté d’éviter l’impôt.


Pourquoi ne PAS créer une Holding personnelle ?


Tout d’abord, les frais. 


Ajouter une société supplémentaire entre vous “personne physique” et votre société d’activité représente des coûts additionnels : frais de conseil, frais juridiques, frais comptables.


Il faut compter 1000€ à 2500€ annuels pour maintenir votre structure.


Ensuite, l’intérêt fiscal.


Avez-vous réellement intérêt à créer une holding pour optimiser votre fiscalité ?


Vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Le schéma de rémunération via ma Holding personnelle peut-il me permettre d’optimiser ma rémunération de dirigeant ?
  • La Holding me permettra-t-elle d’optimiser mon imposition en cas de revente (cela dépendra du montant attendu) ? 
  • Ai-je besoin de liquidités personnelles ou est-ce que je préfère tout conserver dans mon entreprise ?

Enfin, pour éviter un redressement fiscal, vous devez être capable de justifier l’existence de votre Holding personnelle pour des raisons autres que fiscalité (par exemple : sécurité juridique, distinction entre vos activités…)

Donc, la Holding personnelle… C’est pour qui ?

Les montants financiers sont importants, et dépendent systématiquement des situations personnelles. Je vous incite donc à réserver une consultation (offerte) avec moi pour étudier vos options.

Cependant, voici quelques pistes pour envisager la création d’une holding personnelle :

  • Option 1 : vous préférez optimiser la fiscalité quitte à conserver votre cash dans vos sociétés.
  • Option 2 : vous pensez générer un chiffre d’affaires qui vous permet de dégager 50 à 100k€ en plus de votre rémunération personnelle
  • Option 3 : en cas de revente de votre entreprise, vous pensez réinvestir une partie de la somme dans la création (ou le rachat) d’une autre société.
  • Option 4 : vous souhaitez optimiser la transmission de votre patrimoine à vos enfants.

En revanche, la holding n’est pas nécessairement intéressante si :

  • Vous ne vous attendez pas à réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 300k€ annuels.
  • Vous préférez recevoir des liquidités sur votre compte personnel, quitte à payer davantage d’impôts.
  • En cas de revente de votre entreprise, vous n’envisagez pas de réinvestir les profits dans une nouvelle société.
  • Vous n’avez pas d’héritiers à qui transmettre votre patrimoine.

Encore une fois, les cas sont tellement spécifiques qu’il est impossible de simplifier les scénarios pour donner des recommandations générales ! Réservez un appel de 15min avec moi, vous aurez les idées plus claires !

Holding personnelle ou Holding familiale ?

La holding personnelle est une holding dont vous êtes l’unique associé(e).

À l’inverse et comme son nom l’indique, la holding familiale est une structure au sein de laquelle vous serez associé(e) avec des membres de votre famille proche (conjoint, enfants…)

Le principal intérêt de la holding familiale par rapport à la holding personnelle est de faciliter la transmission de vos entreprises et de votre patrimoine à vos héritiers.

La question mérite d’être posée lorsque vous créez votre holding : devez-vous en être l’actionnaire unique où vous associer avec vos héritiers ?

Comment créer une Holding personnelle ?


La holding personnelle se crée de la même manière que les autres holdings, à savoir :

  • Soit par le haut, en apportant des parts sociales de sociétés filiales afin de constituer le capital social de la holding ;
  • Soit par le bas, quand le gérant crée d’abord la société « mère », puis les sociétés « filles », dont les titres sont détenus par sa holding.

Plusieurs formes juridiques sont possibles pour la holding, comme une société civile (SC) pour gérer un patrimoine immobilier et financier, ou une création de holding avant de vendre une SARL et, ainsi, transmettre plus facilement son patrimoine.

Les sociétés d’exploitations sont des SAS, dont les associés peuvent être des personnes morales ou physiques.

La société « mère » devient alors une associée morale et une modification doit être apportée aux statuts de la SAS.

Pour créer la holding personnelle, il existe 4 étapes nécessaires :

  • Rédiger ses statuts,
  • Déposer son capital social,
  • Publier une annonce dans le journal d’annonces légales,
  • Constituer son dossier d’immatriculation.

 

Une holding peut être domiciliée à l’étranger, afin de permettre le bénéfice de règles fiscales et juridiques du pays choisi.


Quelles alternatives à la holding personnelle pouvez-vous envisager ?

Si vous comptez réaliser un chiffre d’affaires “modeste” avec votre activité, n’envisagez pas une revente à plusieurs millions et avez des besoins de liquidité, vous êtes probablement indépendant, freelance, solopreneur (ou autre profession qui s’en rapproche).

J’ai écrit un guide complet sur l’optimisation fiscale pour les indépendants et les freelances. J’y aborde les meilleures stratégies d’optimisation fiscale et d’investissement.

En résumé :

  1. Identifiez le statut le plus efficace pour vous rémunérer ;
  2. Définissez une stratégie d’investissement en tant que personne morale ; 
  3. Profitez des dispositifs fiscaux qui vous permettent de bénéficier du même type de mécanismes que ceux permis par la holding pour vos investissements, mais en direct (exemple : l’investissement en LMNP).

Vous souhaitez aller plus loin et en discuter de vive voix ? Réservez votre consultation offerte dès maintenant.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Protégez-vous de l'inflation en investissant dans l'immobilier sans contrainte de gestion
SImulation gratuite
Je fais économiser 32k€ par an en moyenne
4.9/5